On a trouvé Titeuf

Et pas sans mal !

On a tourné, viré dans Grenoble. Je savais que Titeuf y était, mais je n’en avais pas noté le lieu exact.

De mémoire, il se trouvait sur un lieu religieux que j’avais situé vers la place Notre-Dame.

Nous nous sommes garés place Sainte-Claire. Par chance, c’est une grande braderie qui a attiré le monde sur les quais… là où nous sommes, c’est tranquille.

.

Nous avons donc pris la direction de la place Notre-Dame, en suivant des petites rues du Grenoble historique déserté. C’était quasiment jubilatoire de pouvoir se balader ainsi, en marchant au milieu des rues pour mieux voir les façades.

La Fontaine des Trois-Ordres, place Notre-Dame

.

Pour la première fois de notre vie, nous sommes entrés dans la cathédrale Notre-Dame, à l’initiative de Jacques ordinairement peu friand de ce genre de visite.

Comme nous n’avions pas de guide, ni de dépliant, j’ai photographié ce que je pouvais en prenant garde de ne pas déranger les personnes qui se recueillaient. Par contre, un couple de mamies était en pleine conversation, à voix haute, comme si elles étaient seules !

.

Tout m’a éblouie. Le seul que j’ai reconnu au milieu de toutes ces statues, peintures et vitraux est Jean-Marie Vianney, le curé d’Ars que j’avais déjà vu à Ars-en-Ré. Il a été ordonné prêtre en 1815 dans la chapelle du Grand Séminaire de  Grenoble.

.

En sortant de la cathédrale, honteuse, mais un peu tard, j’ai vu sur la porte d’entrée le pictogramme qui interdisait de manger, boire, entrer avec un chien et utiliser un appareil photo.

Nous avons repris notre balade, nous arrêtant ça et là. Dommage qu’il n’y ait pas plus de bancs dans Grenoble.

Au bout d’un moment nous nous sommes résolus à recourir à nos téléphones et  google maps pour situer TITEUF. Le clocher du XIIIe siècle de la cathédrale sonnait seize heures.

.

Nous n’étions pas garés si loin que ça de lui, et au fond, le fait de nous perdre nous a fait faire une belle promenade.

Rue Servan, le siège social des Editions GLENAT. Au numéro 1, on ne voit que lui !

Voir le blog de Zep ICI.

C’est en remontant la Rue de la Paix que nous avons retrouvé notre voiture. Les pieds en bouillie, assoiffée, j’étais quand même heureuse d’avoir vu Titeuf.

.

frisecoeur

.

J’ai fini mes petits chaussons. Je m’étais régalée à tricoter les chaussons « citrouille » et quand j’ai demandé à Véronique ce qu’elle en pensait elle m’a dit : « Elle ne va pas naître pour Halloween ! »

Finalement, elle m’a demandé de faire « des chaussons normaux » pour les assortir à la dernière brassière.

.

Il y a à l’Ile de Ré une petite Lou qui attend une poupée avec des cheveux comme elle, une robe violette et surtout pas de dentelle. Je vais m’y mettre tout de suite !

.

frisecoeur

.

Allez, tchô !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour On a trouvé Titeuf

  1. chris dit :

    Quelle aventure!!
    Bisous

    J'aime

  2. Françoise. dit :

    Une belle aventure, de magnifiques photos, bref un super après midi !
    Adorable tes petits chaussons, elle sera toute jolie et bien au chaud dedans, plus que des bonnets à faire…..; Bon courage !

    J'aime

  3. Chantal dit :

    Bien jolie promenade au calme.
    Pas mal du tout le Titeuf sur la façade !
    Bonne semaine et bon tricot, crochet ou autre…

    J'aime

  4. FRANCOISE dit :

    les photos sont magnifiques. Et la layette est superbe, c’est très mignon. Bises. Françoise

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s