L’abattage du grand saule pleureur

Depuis trente ans que nous habitons ici, il faisait partie de la famille.

Je l’avais photographié à chaque saison, par tous les temps. Il était majestueux, et nous protégeait du vis-à-vis de nos voisins d’en face.

Lundi 20 avril. Réveillée au son des tronçonneuses. Quand je me mets à la fenêtre, deux branches sont déjà parterre.

Dès février nous l’avons vu reverdir. Le premier d’entre tous !

Mais le verdict d’un expert est tombé : cet arbre est malade, infesté de champignons et d’insectes. Il est dangereux, il faut l’abattre !

L’opération s’est déroulée sur trois jours. Il n’a pas fallu plus de trois jours pour mettre à terre un arbre de cinquante ans de plus de vingt mètres de hauteur.

De ma fenêtre, j’ai suivi les étapes de l’intervention des élagueurs. Quel spectacle !

.

La semaine qui a suivi, le tronc a reçu de nombreuses visites. Les habitants de Percevalière voulaient voir de leurs yeux que l’arbre était bien malade et que l’abattage était vraiment nécessaire. Comme pour faire leur deuil !

.

Hier un camion est venu récupérer les derniers gros morceaux de tronc.

.

Il ne reste plus qu’une souche rase… comme s’il n’avait jamais été là.

.

Mon album compte trois cent quarante six photos, pas une de moins. Mais toutes n’étant pas superbes, j’ai choisi de garder les plus belles ICI

M. Shanghai et Elvis n’ont également pas perdu une miette du spectacle : moi en train de faire des photos par la fenêtre. Cela suscitait leur curiosité… et surtout l’agacement de Shanghai qui aurait bien sauté sur mes genoux pour mieux voir ce qui pouvait m’intéresser autant !

.

coeur

.

Sinon, je continue mon « Objectif 100 poupées », toujours avec autant de plaisir. Cette fois-ci, j’ai crocheté simultanément une paire de jumelles.

Aujourd’hui, séance coiffure et confection des vêtements pour Isa et Jil.

.

Allez, Akuna Matata !

A bientôt !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’abattage du grand saule pleureur

  1. chantetal dit :

    Ainsi va la vie ! On naît, on vit, on meurt.
    Dommage pour ce bel arbre mais probablement plus prudent.
    J’attends de voir le passage de l’habilleuse et de la coiffeuse.
    Bonne journée, bisous.

    J'aime

  2. Noëlle dit :

    Mes parents ont aussi du faire abattre des arbres de peur qu’ils ne tombent…
    Bises

    J'aime

  3. babeth dit :

    Spectacle désolant, mais esperons qu’au moins c’était absolument utile
    Bonne création degarde robe pour les derniéres nées

    J'aime

  4. jacqueline dit :

    C’est toujours crève coeur quand on abat un arbre……je vois que les deux coquins ont suivi l’opération…..de loin…..bises

    J'aime

  5. MissParker dit :

    CC Catherine … un spectacle désolant … mais, on voit qu’il était vraiment malade … par prudence, il fallait le mettre à terre 😦 !!!!!!!!!!!
    BRAVO pour ces petites jumelles … j’ai hâte de les découvrir 😉
    Douce journée, Bisous et Câlinous à Elvis et ShanghaÏ 😀

    J'aime

  6. les Caphys dit :

    toute la tristesse d’un arbre qui disparait !

    J'aime

  7. Michel Werlen dit :

    Bonjour Catherine,

    Merci de votre passage sur mon blogue et je suis content qu’il vous plaise où on y parle de tout et de rien… avec des blagounettes comme dessert…

    Le votre est aussi très bien et c’est vrai quand on coupe un arbre, c’est une partie de ma vie qui fout le camp, surtout que même en le remplaçant on arrivera jamais à le voir en pleine maturité…, ma fois la sécurité avant tout…

    Bonne continuation… et à la revoyure…
    Mickey

    J'aime

  8. Ping : Combien de temps ? | 1, 2, 3 … Catherine !

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s