Les gorges du Furon

Ce dimanche, la nouvelle a fait la une de tous les journaux télévisés et à la radio : il fait enfin beau sur presque toute la France. Le printemps est arrivé, et patati et patata.

Et comme s’il avait fallu que ce soit confirmé par les média, toute la banlieue grenobloise a sauté dans sa voiture pour se jeter sur les routes, nous y compris.

Les balades les plus proches pour nous sont en montant dans le Vercors.

Mauvaise surprise : à chaque endroit où l’on pouvait garer une voiture, une voiture était garée. Je n’ai jamais vu une telle foule dans les hauts de Seyssinet. Les bois de Vouillant devaient ressembler aux Champs-Elysées. Et c’était ainsi jusqu’à Saint-Nizier du Moucherotte…

Les champs était envahis de familles qui pique-niquaient. En roulant les fenêtres ouvertes, on sentait les grillades.

UN MONDE ! 

Râleuse par nature, et secouée par la route, je crois même avoir dit que j’aurais préféré rester à la maison.

Alors nous avons roulé, roulé, roulé, jusqu’à trouver un endroit tranquille.

.

blue-flowers1

.

Les fleurs de pétasite blanc (petasite albus) envahissent les bas-côtés de la route, juste avant l’entrée dans Lans-en-Vercors.

Vues de Lans-en-Vercors, les gorges creusées par le Furon.

.

Maisons traditionnelles du Vercors, avec pignons en sauts de moineaux dans la traversée de Lans :

 .

A Lans, nous avons pris la direction d’Engins, célébre pour son barrage et ses gorges. C’est le chemin direct pour rentrer à la maison, mais je ne voulais pas me balader au milieu du monde.

Et avant les gorges d’Engins, c’est dans les gorges du Furon que nous avons trouvé notre petit coin de paradis. Très impressionnantes ces falaises qui s’élèvent de part et d’autre de la route !

.

C’est là que nous nous sommes arrêtés pour aller nous promener.

gorges du Furon 14_04_2013

Quand chaque parcelle de terre était exploitée, se trouvaient ici des prés de fauche et des pâtures. Après la seconde guerre mondiale, l’agriculture a nettement régressé dans le Vercors comme dans l’Europe occidentale. Venus spontanément ou plantés, les arbres ont depuis largement envahi le paysage.

.

Nous avons marché le long du Furon un peu vif grâce à la fonte des neiges.

Lavage de voitures interdit sous peine de PV

Gorges du Furon 2013-04-14

.

Les papillons citrons dansaient la danse du printemps, et il aura fallu la patience de Jacques pour arriver à en photographier un.

.

Le civisme à la fançaise !

gorges du Furon 14_04_2013

.

blue-flowers1

.

Le Bec de L’aigle (Gorges du Bruyant) sur la route entre les gorges du Furon et Engins.

.

A partir du barrage d’Engins, nous entrons dans les gorges d’Engins (également creusées par le Furon).

.

La route est impressionnante et attention aux victimes de vertige : le précipice (côté passager) donne des sensations fortes.

Et pas question de s’arrêter ou ralentir le temps d’une photo : les voitures roulent cul à cul. Les gens n’ont plus de chips ni de saucisses : ils rentrent chez eux.
.

blue-flowers1

.

Vue sur le nord de la vallée grenobloise, avec au fond la chaîne de Belledonne et le Taillefer.

.

Plus que quelques virages en épingle, et nous serons arrivés à Sassenage.

Au fond, le massif de la Chartreuse

.

On ne peut pas passer par Sassenage sans s’arrêter au Fournil Rustique qui propose de si bon Pralus. Dérivés du célèbre Saint-Genix, cette brioche aux pralines est tout simplement divine. Comme on dit : « Après l’effort, le réconfort ! »

.

blue-flowers1

.

En rentrant, j’avais le sentiment d’avoir oublié quelque chose d’important, de VRAIMENT important.

BOO !

Le pauvre ! J’avais été tellement brassée dans la montée (quand ça tourne, on peut être malade) que j’en ai oublié de le sortir de mon sac. Il a fait toute la promenade enfermé, sans voir le beau soleil qui brillait.

Allez, viens mon vieux : on va partager tous les deux le bon chocolat que Paulette m’a envoyé. Pas de soucis, celui-là ne te sera pas nocif et ne me fera pas grossir le derrière : c’est du papier !

.

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Les gorges du Furon

  1. martinedechatillon dit :

    Ravie de faire la connaissance du pétasite blanc, je n’en avais jamais entendu parler et je n’en ai pas encore vu dans la région .
    Les gorges du Furon me sont familières !

    J'aime

    • Catherine L. dit :

      Je crois que c’est la première fois que je voyais du pétasite… ou alors que j’y faisais attention. D’après ce que j’ai lu, la floraison a lieu à la fonte des neiges. Nous sommes tombés au bon moment.
      Est-ce que tu passes par là quand tu viens sur Grenoble ?

      J'aime

  2. PS : je ne connaissais pas non plus le pralu de Sassenage, seulement le bleu du vercors que j’adore !

    J'aime

  3. chantetal dit :

    Tu as bien profité du premier soleil.
    Une belle promenade.
    L’avantage d’avoir oublié Boo dans ton sac est qu’il n’a pas souffert de vertige.
    La météo devrait rester clémente donc bientôt d’autres balades.

    J'aime

  4. Michèledelimoges dit :

    Chez moi un lopin de terre, c’est un bout de terre… j’ai pas pu lire.
    Pauvre Boo, mauvaise mère, t’as failli faire la une.

    J'aime

    • Catherine L. dit :

      C’est exactement ça Michèle. Avant la guerre, il y avait des petites exploitations. Maintenant, il y a les falaises, le Furon, la route et des arbres (j’ai recopié ce qui était écrit sur la pancarte).
      J’ai peur de voir arriver l’ASE pour mauvais traitement. Pfff… le pauvre chou !

      J'aime

  5. Leconte Patricia dit :

    Merci de nous avoir partager ta promenade dans les gorges du Furon et d’Engins.
    Magnifiques paysages. J’adore cette région !

    J'aime

  6. MissParker dit :

    MERCI Catherine pour cette magnifique balade !!!
    Bonne Semaine, BISOUS et CÂLINS

    J'aime

  7. sylvie dit :

    merci pour cette belle ballade ensoleillée, il aurait été dommage de ne pas en profiter, chez nous c’était la fin du grand ménage de printemps,

    bisous et bonne soirée

    poupouilles aux loulou »s

    J'aime

    • Catherine L. dit :

      Le monde a le chic pour me gâcher un peu mes plaisirs. Heureusement que nous avons trouvé ce petit coin tranquille (et spectaculaire) pour nous promener. Mes king-shus ont apprécié le bain de pattes !
      Le ménage attendra… le printemps prochain. Caresses à tes shus-shus et bises à vous deux.

      J'aime

  8. Ping : Les gorges du Furon (Isère – 38) | 1, 2, 3 … Catherine !

  9. Ping : Sia, petite poupée au crochet, en balade dans le Vercors | 1, 2, 3 … Catherine !

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s