Un grand bol d’air iodé – Loix-en -Ré (17)

  • Re-prise de poids quasi totale : confirmée
  • Syndrôme du canal carpien main droite : confirmé.

Bon… ben… on va resserer les boulons côté alimentation, et lever le pied poignet côté broderie et ordinateur.

Et garder le moral !

Et pour cela, rien de tel que :

  • être bien accompagné(e)
  • dans un endroit qu’on aime
  • en vacances !
23 mai 2012

Pour Paulette, découverte de l’Ile de Ré d’un côté tout à fait subjectif : mon Ile de Ré. Et le coin que je préfère entre tous, c’est Loix et sa côte encore sauvage, sa pêche à pied, ses marais salants, ses ostréiculteurs, sa petite église Sainte-Catherine, son port

… et sa Maison de la Presse où nous nous sommes arrêtés fortuitement, pour acheter des cartes fortuitement et où je suis tombée sur un ami d’enfance vraiment fortuitement. Pascal, il y a des hasards qui ne s’inventent pas !

En 1975, Pascal était venu passer les fêtes de Noël chez nous, près de Grenoble. C’était la première fois qu’il prenait le train et surtout… qu’il voyait de la neige. Sur la photo de gauche, il est avec mon frère Jean-Marc sur le Vel d’Hiv’ de Grenoble.

Bon, après les « c’était le bon temps »,  « tu diras bonjour à ta mère », « tu te souviens ? » et « à bientôt », on file au port.

.

LE PORT ET LA FOSSE DE LOIX-EN-RE 

Un tout petit petit petit bémol : les passeroses ne sont pas encore fleuries !

.

Le moulin à marée

Au XVII ème siècle, ce moulin avait pour vocation première le « moulange » de la farine. Le bâtiment servait également au passage entre « l’Isle de Loye » et La Couarde.
Le moulin permettait aussi l’entretien du chenal : la réserve d’eau de mer qui se constitue à marée montante est retenue. Ainsi, à marée basse, la force du courant nettoie le chenal d’accès au port. Ce principe est encore utilisé aujourd’hui pour « chasser » la vase du port.
Début XIX ème, la production de sel était très importante et son transport se développe faisant de LOIX un port important. De gros bateaux venant de toute la côte atlantique et même du Canada faisait escale à LOIX pour charger le précieux « or blanc ». A cette époque, le moulin était utilisé pour laver le sel.
Autour de la place du port, tous les édifices étaient liés au commerce du sel : le pont bascule qui permettait la pesée des charrettes au centre (on aperçoit encore les trace), les résidences des fonctionnaires de l’état tel que les douaniers et surtout l’usine à sel (grand bâtiment clos de hauts murs sur votre droite) qui possédait une très haute cheminée.
Le moulin à marée est aujourd’hui propriété privée et ne se visite pas.
Source : site officiel de Loix

.

.

Paulette, pour qui c’est une journée de découverte, s’étonne de voir combien Elvis tire au bout de sa laisse !

.

LA POINTE DU GROUIN à LOIX-EN-RE

Cette presqu’île de la commune de Loix donne sur le pertuis breton.

.

Il n’y a pas d’endroit au monde qui sente meilleur que l’air du large à  Loix ! 

Paulette, l’Île de Ré te va si bien !

Au fond dans la brume de beau temps, on voit le pont.

.

On y trouve le Fort du Grouin.

Le fort du Grouin réalisé en 1742, a été remanié au fil du temps jusqu’à obtenir sa configuration actuelle en 1860, avec son acces unique défendu par un pont-levis. Trés représentatif d’un type d’ouvrage répandu sur les côtes au 19eme siecle, il demeure le seul exemplaire de l’île à n’avoir pas subi d’altération.
Déclassé en 1881, il a été vendu dans les années 50 à un particulier.
Source : site officiel de Loix

.

Quand la mer se retire, les ostréiculteurs se mettent au travail.

.

C’est bien ici, hein les chiens ?

.

Et les bêbêtes sont si mignonnes !

.

Même Clochette a aimé et a posé pour un portrait souvenir devant le Fort.

.

LES MARAIS SALANTS à LOIX-EN-RE

C’est au XIIéme siècle à l’arrivée de moines vendéens sur l’île que commença l’exploitation des marais salants et pendant des siècles, le sel fut avec la vigne l’une des principales richesse de l’île.
Au XIXéme siècle les sauniers étaient plus de 1000 aujourd’hui il en reste 85, cultivant leur marais pour y récolter l’or blanc.
Lorsque le soleil descend à l’horizon les marais s’animent, simoussi et souvron à la main, les sauniers récoltent la délicate fleur de sel. On dit qu’elle al’odeur de la violette et sa couleur rosée, contraste avec celle du gros sel, teinté par la terre argileuse du marais.
En savoir plus sur les marais salants : 
http://www.marais-salant.com/
http://www.espritdusel.com/
http://www.sauniers-iledere.com/
Source : site officiel de Loix

La paludière en robe rayée dans les marais des Cardineau, c’est moi ! En cette année de sécheresse, la récolte fut exceptionnelle. Depuis, Freddy (à gauche sur les photos) nous a quittés… bien trop tôt.

Véronique (5ans), Frédéric (2 ans) et Cyrille (7ans) : la photo devant les tas de sel est o-bli-ga-toire ! Et en fouillant, on devrait trouver la même photo avec mon frère, ma soeur et moi près des tas de sel.

.

L’EGLISE SAINTE-CATHERINE

L’église est en cours de réhabilitation. Les travaux posent pas mal de problèmes car chaque jour apporte son lot de difficultés et d’imprévus, sans compter les intempéries, Xynthia n’étant pas la moindre (voir Le Phare de Ré, 10/08/2010).  La façade avant est bâchée. Dommage.

Mais on peut voir… l’arrière de l’église !

La première église de Loix, mentionnée dès 1379, a subsisté jusqu’au XIXe siècle. En 1827, une partie de la charpente s’est écroulée et le clocher n’était plus d’aplomb. Brossard, architecte rochelais, entreprend lareconstruction et l’agrandissement de l’église en 1830 et c’est perpendiculairement à l’axe de l’ancienne construction qu’il édifie le nouveau monument.

Le fronton gravé « Liberté, Egalité, Fraternité » : En 1905 le gouvernement décide la séparation des Eglises et de l’Etat. Les prêtres ne sont donc plus salariés de l’état et la loi prévoit que la propriété des églises passe aux communes (l’entretien ne pouvant être assuré par la seule obole des fidèles ; l’état se réserve les cathédrales). Ainsi les églises deviennent des bâtiments communaux, la mairie en a donc l’obligation d’entretien. Des maires plus zélés décidèrent d’apposer la devise républicaine « Liberté, Egalité, Fraternité » sur le fronton des églises au même titre que celle inscrite sur les mairies.
En 1980 et 1984 l’église est rénovée et parée de nouveaux vitraux crées par Pentecôte. Suspendu à la voûte de la nef un ex voto, maquette de frégate en bois polychromie ;  autel, tabernacle, retable et chaire à prêcher datés entre 1830 et 1835.
Source : site officiel de Loix

.

La petite église vue de face sur une aquarelle du peintre Louis Suire chez moi. Malheureusement le temps a fait passer l’encre de l’autographe de l’artiste !

.

Et j’ai gardé dans un tiroir une petite église miniature que ma mère avait rapportée de ses vacances :

.

Maintenant, avouez !

Ce grand bol d’air iodé et ce bain de soleil, 

ils vous ont fait autant de bien qu’à nous, non ?

Et tant pis pour le brushing !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Un grand bol d’air iodé – Loix-en -Ré (17)

  1. ladieboop58 dit :

    Joli billet tout en douceur & si personnel.Bisous à vous tous…!

    J'aime

  2. Plus de nounours, plus de broderies, plus d’ordi, t’as pas de pot… heureusement il te reste les pieds pour les ballades.

    J'aime

  3. je voie que vous avais passer de belle vacances les filles jolie reportage

    J'aime

  4. rhea17 dit :

    superbe reportage. Bises

    J'aime

  5. Chantal dit :

    Bain de soleil et iode garantis avec cet article. De belles rencontres, de belles photos, de belles balades; de quoi passer de belles vacances.
    J’ai vu un reportage sur Arte ce matin et il parlait justement des marais salants de l’île de Ré et j’ai pensé à toi.
    Un mauvais moment à passer question santé, mais qui j’espère, sera vite oublié.
    T’envoie des ondes positives et question kilos, je suis au même point que toi, j’ai tout repris … mais je m’en fous. Bisous de l’Aisne.

    J'aime

    • Framboisette dit :

      Merci de ce beau voyae, dans un endroit que je ne connais pas du tout, mais qui me tente râce à toi.
      Le poids est revenu, tant pis, tu as passé de merveilleuses vacances qui vont te donner le courage de reprendre le régime. Plus dur pour ta main qui t’empêche de faire tout ce que tu aimes. Bon courage à toi.

      J'aime

  6. Eric dit :

    Bonjour,
    Côté canal carpien, voici un site d’information grand public complet et objectif sur les différents traitements et chirurgies :
    http://moncanalcarpien.org.org/
    Il devrait répondre à bon nombre de vos questions.

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s