L’âne en culotte de l’Ile de Ré

Lors de nos virées à l’Ile de Ré en ce mois de mai 2012, nous n’avons pas vu d’âne en culotte

PARCE-QUE-CE-N’EST-PAS-ENCORE-LA-SAISON,

à savoir la saison des touristes !

.

.

Monsieur Léau a parqué quelques un des baudets du Poitou de son élevage à l’entrée de Saint-Martin. Une aubaine pour les touristes photographes, bien que je le rappelle, les baudets du Poitou n’étaient pas les ânes qui travaillaient aux marais ou au ramassage des algues !

.

Cette culotte avait une fonction utilitaire dans le temps où les ânes aidaient les hommes aux marais salants, protégeant leurs pattes des piqûres d’insectes. Les culottes étaient faites de manches de chemises usagées, ou d’enveloppes d’édredons..

Pour télécharger la grille : ane en culotte (donkey wearing trousers)
 .

Pour illustrer l’âne en culotte, voici un extrait d’un livre précieux hérité de mes parents. Il s’agit d’une édition limitée, dont les aquarelles sont peintes à la main par Louis Suire.  L’artiste nous avait reçus dans son foyer pour présenter son oeuvre. Je crois que ce livre avait coûté très cher, et ma mère y tenait comme à la prunelle de ses yeux !

.

.

J’ai connu Olympe, qui a certainement inspiré Guy Marion. Elle était la mère d’Yvette, aujourd’hui âgée de 88 ans. Elles ont témoigné pour le livre de Paulette Terriou-Hahn, et c’est Yvette qui est citée dans ces quelques lignes sur l’école (page 151) :

[…] Au début du siècle, les instituteurs ont conservé leur poste à Loix pendant de longues années. Mais vers 1930, les changements ont eu lieu plus souvent surtout pour les institutrices. « Elles se succédaient très vite. Nous en avons eu jusqu’à cinq en trois ou quatre ans … La discipline était moins bonne et on travaillait moins que chez les garçons ». Certaines maîtresses excentriques se moquaient complètement des programmes.« Avec Mlle Cossevin on ne faisait pas grand-chose. On allait dans son salon où elle nous faisait chanter des après-midi entières.  Mais Mlle Lochon, une vieille fille – elle avait bien trente ou trente-cinq ans ! – nous a bien fait travailler »… « Mlle Ginette(Cossevin) nous faisait faire son ménage. L’école commençait à onze heures. L’après-midi, on faisait l’école en plein air. Elle nous montrait les arbres, les plantes, les oiseaux. Quand Madame Ballu dont le mari était pasteur à Saint-Martin a repris la classe, elle était effarée de notre ignorance ». Il va de soi que les inspections étaient très rares dans le village. […]

C’est de ce livre que j’ai extrait cette photo :

.

Aujourd’hui, les ânes ne sont culottés que pour les touristes, et font le bonheur des petits et des grands, des marchands de souvenirs et de cartes postales.

Un souvenir attendrissant pour moi : la première fois où nous sommes retournées à l’Ile de Ré avec nos trois enfants. Le charme était un peu rompu, car la construction du pont avait supprimé la traversée entre La Palice et l’île sur un bac. Mais que de belles heures nous avons passées !

.  

Et parce qu’une partie de mon coeur est toujours là-bas, Martine m’a rapporté ce jouet « bruyant » de ses vacances sur l’île en novembre 2009.

 .

Aujourd’hui, j’aime encore envoyer des cartes postales figurant les ânes en culotte,

.

tout comme le faisait ma grand-mère dans les années 30. (*)

Carte écrite par ma grand-mère, signée également par mon oncle et mon père et jamais adressée à ses destinataires du fait de sa mort prématurée : « Meilleurs voeux de tous les quatre à tous les quatre. Année bénie pour tous et si possible pour l’humanité tout entière. J. Ballu – Joël – Jean-Luc »

.

Mon père enfant a aussi utilisé une carte avec un âne pour écrire des mots d’amour à sa maman quand ils habitaient Saint-Martin-de-Ré, Charente-Inférieure. Il ne l’a jamais quittée, et vu les écrits de ma grand-mère, je le soupçonne d’avoir eu quelque chose à se faire pardonner. Il était très turbulent, « Un renard qu’on ne peut apprivoiser ». (*)

.

(*) Ces deux documents étaient dans une enveloppe que mon grand-père a gardée : « Jeanne, de ses lettres et papiers ».

. 

Nostalgie, quand tu nous tiens !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’âne en culotte de l’Ile de Ré

  1. Chantal dit :

    Malgré les quelques turbulences qui traversent mon quotidien, je viens de passer un très agréable moment à te lire.
    Je suis baba de cet article. Tes ânes…. pas de mots pour les définir. Ils sont fabuleux, magnifiques, superbes…
    J’ADOOOOOOREEEEEEEEEEEEE

    J'aime

  2. MissParker dit :

    MERCI Catherine pour ce très bel article !!!
    BISOUS, bonne soirée

    J'aime

  3. Ton papa disait « Madame » a sa propre mère, vraiment une autre époque.
    Intéressant ton article.

    J'aime

    • 123catherine dit :

      Dans d’autres petits mots qu’ils adressait à sa mère, il l’appelait Maman. Je pense que ce jour-là, il avait dû faire une bêtise…à moins qu’il n’ait voulu jouer « au grand » !

      J'aime

  4. YANOUZHIBOU dit :

    Bien agréable cet article.. Merci pour ce jolie partage… Bisous !

    J'aime

  5. YANOUZHIBOU dit :

    oops… joliiii partage !!

    J'aime

  6. Noëlle dit :

    Très émouvant cet article!

    J'aime

  7. leau dit :

    Bonjour,
    L’activité des ânes en culotte , certes très touristique , me permet d’entretenir le troupeau conservatoire de baudets , une vraie passion.
    Je tiens à vous signaler que les culottes permettent de mieux protéger les « travailleurs » que les animaux d’élevage que je suis régulièrement obligé de soigner.
    Depuis qq années je produits du lait avec certaines ânesses pour la savonnerie de Loix en ré.
    Il est bien évident que je ne suis pas philanthrope mais cet élevage est une vraie passion.
    R.Leau.

    J'aime

  8. cocheteau dit :

    ravie de vous lire. Ré, c’est toute mon enfance. Prendre le bac, manger des merveilles, vacances inoubliables. J’ai 71 ans; je recherche un petit bol en faïence avec un âne en culotte dessiné au fond, que je découvrais, émerveillée, sous le chocolat fumant. Je viens de casser le seul qui me restait. Auriez-vous une adresse à me communique ? encore merci.MTC

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s