Pélerinage

23 mai 2012

Vingt ans que je n’avais pas foulé le sol de cette île adorée. Je n’ai pas pu m’empêcher d’entraîner Jacques et Paulette dans un pélerinage familial dans lequel ils m’ont accompagnée de bonne grâce.

.

.

La première étape a été au cimetière de Saint-Martin-de-Ré où repose ma grand-mère paternelle et l’enfant mort-né qu’elle emporta avec elle.

Voir : « Histoire d’une grand-mère à partir d’un marquoir ».

Ma famille n’a vécu que quelques années à l’île de Ré (1930-1939), mais c’est là-bas que nous avons passé toutes nos vacances d’été pendant des années et des années. Ma mère en était également tombée amoureuse.

.

L’après-midi, puisque nous déjeunions à deux pas de la Place de la République où il se situe, nous sommes allés voir le temple, encastré entre une façade de l’hôpital et des bâtiments de la mairie.

.

Malgré (ou à cause de) son histoire familiale, mon père n’était pas très religieux et je n’ai assisté qu’une fois à un culte dans ce temple. L’office avait été célébré par l’officier salutiste suisse qui fit fermer le bagne en Guyane, Charles Péan. Aussi intéressant le prêche fut-il, qu’est-ce-je-m’étais-ennuyée !

.

.

Nous sommes également allés à La Flotte, où j’espérais revoir la Maison du Soleil… mais en vain.

.

.

J’ai à la maison le Livre d’Or de cette auberge de jeunesse que tenaient mes grands-parents, d’abord à La Flotte, puis à Saint-Martin-de-Ré. Merci à mon frère Jean-Marc qui m’a transmis la photo de cette aquarelle réalisée par l’un des résidents de l’auberge.

.

Ce livre explique, entre autres, comment mon grand-père est arrivé avec femme et enfants sur l’île de Ré, après avoir passé quelques années dans le Limousin

(*)

  • Broché: 293 pages
  • Editeur : La Découvrance éditions (16 mars 2007)
  • Collection : POITOU-CHARENTE
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2842654846
  • ISBN-13: 978-2842654849
Présentation de l’éditeur
Aujourd’hui, l’île de Ré évoque la douceur de vivre par l’étendue de ses grèves de sable fin, la lumière de ses marais salants, la senteur de ses bois de pins ou par les rues pittoresques de ses villages singuliers. Mais pour peu que l’on y prête attention, quelques éléments patrimoniaux rappellent qu’elle est aussi terre protestante. Vers le milieu du XVIe siècle, la nouvelle religion a germé dans l’âme de quelques réthais puis en deux décennies, est devenue celle de la majorité. Pour la circonscrire, le pouvoir royal s’est d’abord employé à reprendre pied sur cette île autonome dite  » frontière « , au terme de la victoire héroïque du maréchal de Toiras, assiégé par Buckingham dans la citadelle de Saint-Martin. Puis la célébration du culte réformé y a été interdite entre 1630 et 1648, avant que le protestantisme ne devienne illégal dans l’ensemble du royaume, selon le terrible édit de Fontainebleau de 1685. Cependant, le siècle de la révocation (1685-1787) paraît moins pénible dans l’île que dans d’autres contrées de France. Le protestantisme y résiste mieux et traverse l’épreuve sans difficultés majeures. Il sort également indemne de la période de déchristianisation sous la Révolution. Toujours présent, il reste un des fondements de la culture réthaise. Dans ces conditions, qui peut nier son enracinement dans l’île des fougères ?
.

.

Portrait de mon grand-père, le pasteur Ballu, en 1942.

.

(*) A voir en ligne ici « L’île de Ré, terre protestante ».

.

Notre journée n’a pas été que ça,

et j’espère que Paulette en garde un bon souvenir !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour Pélerinage

  1. chris dit :

    Un seul séjour à l’ile de Ré il y a…. ouh la la! bcp de temps… j’avais 22 ans et j’avais adoré; j’y retournerais bien; bisous

    J'aime

  2. ticia45 dit :

    J’adore te lire et surtout quand tu parles de l’île ou je suis né. Bisous

    J'aime

  3. paulette35 dit :

    Que ton grand-père était beau !
    Encore un palmier à la maison du soleil…. Finalement, on aurait dû rechercher l’arbre plutôt que la maison l’autre jour…
    J’ai passé une excellente journée, merci à vous deux.

    J'aime

  4. laiguilledagate dit :

    merci de partager ton histoire! Bisous

    J'aime

  5. aurélie dit :

    coucou catherine as tu reçu mon message. mes vacances avancent chouette !
    que c’est beau l’ile de ré

    J'aime

  6. belle histoire de famille

    J'aime

  7. mp1805 dit :

    J’ai relu ton article de novembre 2010 et bien-sûr celui-ci. Je suis très émue. Bisous.

    J'aime

    • 123catherine dit :

      Merci. C’est vrai que la famille de mon père a eu une destinée incroyable. Mes grands-parents avaient perdu une petite fille à la naissance. Après l’événement tragique de la mort de ma grand-mère, bien que veuf avec deux enfants à charge, mon grand-père a été mobilisé pour la 2e guerre mondiale. Et jamais il ne se plaignait ni ne radotait sur son passé. Un sacré bonhomme que ce grand-père !

      J'aime

  8. chantetal dit :

    Que de beaux souvenirs. Merci de les partager.

    J'aime

  9. ladieboop58 dit :

    Merci de partager un peu de ta famille, bisous à vous tous..

    J'aime

  10. Je te lis mais ne sais quoi écrire… ah si, c’est demain les valises ? ok, je ne suis pas gentille.

    J'aime

  11. Ping : 1, 2, 3 … Catherine !

  12. Ping : La Maison du Soleil à La Flotte-en-Ré | 1, 2, 3 … Catherine !

  13. Ping : La maison du Soleil | 1, 2, 3 … Catherine !

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s