Moi je sais ce qu’elle a

De tous les êtres vivants sur terre, je suis celui qui la connaît le mieux : nous vivons ensemble quasiment 24 heures sur 24. Où qu’elle soit, mes yeux sont posés sur elle. Je l’observe. Elle me parle. On s’aime.

.

.

Quand elle change de pièce, je suis arrivé avant elle à l’endroit où elle va. Elle ne dégage pas les mêmes ondes selon qu’elle va faire la vaisselle, jouer sur l’ordinateur ou regarder la télévision ! Il n’y a que moi qui sache tout cela.

Alors quand elle a le bourdon, je sais pourquoi.

En ce moment, elle a qu’elle a cinquante-trois ans.

Et alors ?

Eh bien, elle commence à se sentir « vieille bique ». Elle focalise sur ses cernes, ses rides, ses bajoues, son cou de pélican. Elle a toujours un petit bobo. Pas des trucs graves comme une maladie cardio-vasculaire, une sclérose en plaque ou un cancer. Non, des bobos de vieille. Des bobos liés à son surpoids aussi. D’ailleurs son médecin lui avait dit un jour : « Après cinquante ans, si vous n’avez mal nulle part en vous réveillant, c’est que vous êtes morte! »

Elle, elle est bien vivante.

Mais cinquante-trois ans, c’est trop jeune pour vivre comme une retraitée, surtout quand ça fait huit ans que ça dure. Elle se sent isolée. Les enfants sont partis de la maison. Elle est heureuse de les voir autonomes, mais à la fin de la journée, elle se dit souvent qu’elle n’en a pas fait grand chose de cette journée ! A combien de personnes a-t-elle adressé la parole à la fin de sa journée ?

Il y a lui, bien sûr. Et le téléphone. Et nous (*).

Si lui est préoccupé par ses soucis de travail, s’il vaque à ses propres loisirs, elle se sent seule. Elle ne l’est pas… elle se SENT ! Et s’il arrive en retard alors qu’elle a tout préparé pour le repas, c’est la cata ! Elle se sent méprisée, pas considérée, pas respectée.  Elle est la plus malheureuse de la terre, plus rien ne va : c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

Elle gueule un bon coup et tout y passe : la solitude, les sous, l’ennui, elle aime plus le point de croix, plus le tricot, tout est moche à la télé, les hommes politiques sont tous des cons, elle n’a pas envie de lireon se fout du monde, son appartement est trop petit, sa santé, son poids, merde, pas marrant, marre, ras-le-bol… Elle veut tout ce qu’elle n’a pas, et ne veux plus ce qu’elle a. Elle dit même qu’elle sait qu’il n’y a que nous (*) qui l’aimons!

Puis elle passe en mode « bernard-l’ermite qui se cache dans sa coquille » : elle fait la grève de la parole, la grève de la chanson, la grève du ménage. Elle annule tous ses rendez-vous. Comme ça, elle est encore plus isolée et moins considérée. C’est tout son paradoxe.

Là, il me semble qu’elle remonte la pente. D’ici quelques jours, je sens qu’elle devrait aller mieux.

Tiens, elle vient de m’appeler :

« T’es où mon Shangaillou ? »

Ben quoi, j’étais parti boire un coup !

.

.

(*)  Nous, c’est moi bien sûr, et Elvis.

Cet article, publié dans , est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Moi je sais ce qu’elle a

  1. moi je crois que c’est de le mou de l’automme ,

    J'aime

  2. erminig dit :

    Shanghaï… Fais lui un gros bisou mouillé de ma part et dis lui que dans la famille L’ermite, il faut quelle choisisse un autre prénom.

    J'aime

  3. noellebrode dit :

    Normal en automne ce coup de mou!
    Pourquoi ne pas trouver une petite activité (style démonstratrice chez T…) pour sortir un peu?
    Bises

    J'aime

  4. moniques37 dit :

    Coucou Catherine!!!
    Ne t’inquiètes pas….c’est la dépresion saisonnière, le manque de lumière et nous sommes nombreuses à connaitre ce « RIEN NE VA PLUS », cette envie d’hiberner pour des mois…ou pour toujours!!!
    Quand on se sent AU FOND…..ça ne peut que remonter!!!
    Plein d’énormes bisous positifs!!
    Caresses à tes petits trésors!

    J'aime

  5. chris dit :

    On dirait moi mais suis bien plus vieille que toi (au moins 4 ans); faut s’obliger à faire des trucs avec d’autres gens…
    Bisous ma belle

    J'aime

  6. chantetal dit :

    Quel miroir, j’ai l’impression de me reconnaître à tous les niveaux. Si je pouvais j’hibernerais d’octobre à fin avril, voir mi-mai pour passer cette période sans rien voir.
    Mon Bandit et ma Chipie (chien et chat) me sortent un peu de ma léthargie saisonnière.
    Les enfants sont aussi autonomes et pour avoir des nouvelles il faut attendre qu’ils aient besoin de quelque chose, à ce moment on se rappelle que maman existe.
    Mais on ne va pas trop se plaindre, on n’a « que » les petits bobos de notre « grand » âge et la santé n’est pas trop mauvaise.
    Pour me motiver, je me dis qu’il y a pire que moi. Je suis au sec, même avec un faible rayon de soleil, tandis que d’autres sont les pieds dans l’eau ou plutôt dans la boue.
    Vais me remonter le moral avec un bon café et un morceau de tarte Tatin ou un brownie aux noix… ou les deux. Les hanches vont être contentes
    Bon dimanche !

    J'aime

  7. Un vrai psy ce Shangaillou.

    J'aime

  8. evitextiles dit :

    La novembrite …. je suis en total empathie …
    Gros gros bisous

    J'aime

  9. alexandrine73 dit :

    La novembrite comme dit « evitextiles » !!!!!

    Qu’est ce que je dois dire moi qui franchit un cap en fin de mois…..un demi siècle….je te vais te rattraper !!! ;-DDDD

    Courage !! vois les couleurs de l’automne sont belles !!!!!!!!!!!!!!

    Bizzzzzz

    J'aime

  10. blog123cath dit :

    Tu imagines quand tu as une dizaine de plus !

    Mais bon, il faut nous remuer, même si nous sommes bien seules parfois ( et sans téléphone 😉

    alors, je fais comme toi, je parle à mon chat qui est le seul à me comprendre …

    Remarque que je préfère l’isolement que rencontrer des personnes qui font semblant de t’aimer si ce n’est que pour  » profiter  » de ta gentillesse.

    T’inquiète ma Catherine : va te ressourcer dans la nature avec tes loulous chéris !

    Je t’envoie un GROS bisou et un gros câlin à tes petites bêtes.

    Dany

    J'aime

  11. blog123cath dit :

    Allez courage ,Catherine !Il faut essayer de sortir un peu et de rencontrer d’autres personnes ,par l’intermédiaire d’un club ou autre…bienvenue au club des « 53 »!je te souhaite une bonne journée et courage !Béatrice

    J'aime

  12. laiguilledagate dit :

    Mais….c’est tout moi!!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s