Jules Mougin, le facteur étoilé

Trois portes fortifiées, deux églises, plusieurs places, de vieux murs, des fenêtres en bois vermoulu, des rues étroites… voilà le centre de Manosque. Jean Giono est partout.

Et Jules Mougin aussi.

Je suis entrée dans une librairie pJour demander qui était ce Jules Mougin dont les maximes décoraient les vitrines du coeur de la ville. Il m’a été répondu qu’il était un facteur et qu’il n’avait jamais publié. Juste laissé ses témoignages ici ou là, des courriers, des dessins, des statues. Un peu comme le facteur Cheval de Hauterives (26) avait semé des cailloux, Jules Mougin avait semé des mots.

Et pourtant …

.

Poète, je fais parler à ton coeur tous les arbres de la terre.

L'éternelle chanson de l'eau me tiendra en éveil.

Quand on a du bonheur, le coeur est ouvert à tout.

Nous sommes pleins des images de la terre.

Il n'y a de soleil que dans la paix du coeur.

Je vous jure qu'il existe plusieurs odeurs de pluie.

Faisons un grand tas de nos haines. Jetons les idoles. Brûlons ce qui nous divisa. Redevenons des hommes.

Mes pêchers ont pleuré toute la nuit des larmes de roses.

Manger sur l'herbe, c'est rendre visite à la nature.

S'amuser, c'et aussi regarder les nuages.

Puisqu'ils ont mis des murs partout, puisqu'ils détruisent tout, puisqu'ils salissent tout, je me servirai de tout, des murs et des trous quand même ! Puisqu'ils s'obstinent à rayer le mot "poésie", RESISTONS !

Il suffit d'une bonne parole pour changer mon humeur.

.

Dans le cadre de « Correspondances », se déroulant à Manosque du 21 au 25 septembre dernier, une exposition a été dédiée à Jules Mougin.

JULES MOUGIN, LE FACTEUR ÉTOILÉ

Une voix, une écriture qui résonne et enfle comme sous une voûte… Jules Mougin savait faire feu de tout bois. En le lisant, on entend le franc-tireur et le libertaire, l’antimilitariste viscéral et l’apologue de la vie ouvrière, mais avant tout le poète humble et magnifique des menus actes quotidiens. Écrivain prolétarien, adepte de l’art brut, obsédé par la guerre, la mort et la révolte, il a sa vie durant peint, sculpté, écrit et publié une trentaine d’ouvrages, tout en rejetant l’idée même d’une carrière littéraire. Le facteur, comme il aimait à se présenter de par sa profession, à l’oeuvre et au talent protéiforme, fut un touche-à-tout de génie qui sema ses créations aux quatre vents de l’amitié. L’exposition réunit un échantillon de ses oeuvres : pièces de bois sculptées, totems, lettres, poupées, cahiers, ouvrages, photos, etc. Une rêverie poignante et poétique.
(source : http://www.correspondances-manosque.org/)

.

.


Jules Mougin Usines
Récits de jeunesse, 64 pages.

Né en 1912 de parents ouvriers, Jules Mougin a exercé «le plus beau métier du monde» ; celui de facteur rural au Revest-des- Brousses près de Manosque où l’avait attiré, avec son épouse, l’influence de Jean Giono. Plus connu aujourd’hui comme poète et artiste «brut», pacifiste invétéré, infatigable épistolier, Mougin dessine et sculpte à partir de matériaux de récupération. Dans sa retraite angevine, il collectionne les bois peints, les cailloux, les boîtes, les poupées, les cravates, les chapeaux melons… Cela ne doit pas faire oublier ses débuts dans les années 40, où son nom voisina fréquemment au fronton des revues de poésie ouvrière avec ceux de Jean l’Anselme, Jean Vodaine, Gaston Chaissac ou Michel Ragon. Ce petit livre est de cette veine qui nous conte en trois brefs récits des épisodes de son enfance dans le Nord de la France et dans le Paris populaire des années 20. Un quatrième texte, plus littéraire, nous permet de mesurer combien Giono a pu marquer Mougin qui devait plus tard placer sa propre maison sous le signe de «Baumugnes». L’ensemble, près de soixante-dix ans après sa première parution, a conservé tout son pouvoir d’émotion.

.

Le vieux facteur est mort l’année dernière, à l’âge de 98 ans.

Et ce week-end, il nous a fait faire des kilomètres dans le coeur de Manosque pour trouver ses textes peints sur les vitrines des magasins !

Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Jules Mougin, le facteur étoilé

  1. erminig dit :

    C’est drôlement bien cette initiative d’écrire sur les vitrines. L’impact doit être très important. Méditer chaque phrase en se promenant, c’est finalement bon pour la tête et le corps.
    Sacré Jules !!!

    J'aime

  2. Bien toutes ces maximes sur les vitrines, peut-être qu’un jour elles seront rassemblées dans un recueil.

    J'aime

  3. chris dit :

    Très chouette idée cette expo; merci de partager, bisous

    J'aime

  4. moniques37 dit :

    Merci à toi pour cette jolie promenade poétique! c’est sympa!!!
    grosses bises et belle soirée.

    J'aime

  5. chantetal dit :

    Que de matière à réflexion toutes ces maximes. La promenade est belle et l’Homme mérite tous ses honneurs.
    Facteur: un homme de lettres au propre comme au figuré !

    J'aime

  6. blog123cath dit :

    Une façon très original de faire connaître Jules Mougin.
    Je te remercie de me l’avoir fait connaître.
    cat

    J'aime

  7. clarelis dit :

    Je ne connaissais pas ce poète émule de Giono. Ces textes illustrant les vitrines de Manosque sont beaux et émouvants. Cet homme, adepte de la modestie, d’après ce que je comprends, aurait-il apprécié cette alliance entre ses mots et le commerce ? Manosque fait feu de tout bois et de Giono son fond de commerce. Je sais ce que celui-ci aurait pensé de cet état de fait, lui qui a eu des mots très durs pour sa ville et ses habitants… Mais je ne le dirai pas. J’espère seulement que tout cela donne envie aux touristes de se plonger dans son oeuvre…
    Merci pour cette découverte de Jules Mougin!
    Gros bisous,
    Clarélis

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s