Lettre par Aurore Dupin

samedi 20 août 2011

Lettre envoyée par Aurore Dupin (romancière francaise du XIXe siècle),
dite George SAND (son nom de plume) à Alfred de MUSSET (écrivain francais).
Cette lettre est authentique.

.

.

Je suis très émue de vous dire que j’ai
bien compris l’autre soir que vous aviez
toujours une envie folle de me faire

.

.

danser. Je garde le souvenir de votre
baiser et je voudrais bien que ce soit
là une preuve que je puisse être aimée

.

Derrière la grille de l'église

.

par vous. Je suis prête à vous montrer mon
affection toute désintéressée et sans cal-
cul, et si vous voulez me voir aussi

.

Nous trois, c'est une histoire de mecs.

.

vous dévoiler sans artifice mon âme
toute nue, venez me faire une visite.
Nous causerons en amis, franchement.

.

.

Je vous prouverai que je suis la femme
sincère, capable de vous offrir l’affection
la plus profonde comme la plus étroite

.

Sur le mur y'avait des glycines.

.

amitié, en un mot la meilleure preuve
que vous puissiez rêver, puisque votre
âme est libre. Pensez que la solitude où j’ha-

.

.

bite est bien longue, bien dure et souvent
difficile. Ainsi en y songeant j’ai l’âme
grosse. Accourez donc vite et venez me la
faire oublier par l’amour où je veux me
mettre.

.

Jamais tranquille, toujours à l'affût...

.

GEORGE SAND (1835)

George Sand, s'exprimant sur le rôle et la fonction de la littérature, affirme qu'elle n'est rien d'autre que l'étude des hommes » ?

.

.

Si je racontais ma balade, ce serait toujours la même chose… alors j’ai choisi cette lettre de George Sand pour faire vivre mes photos.

.

.

Ah au fait,

Relisez-la en sautant les lignes paires !

et bon dimanche…

.

.

PS : la réponse d’Alfred de Musset

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d’un coeur
Que pour vous adorer forma le créateur.
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n’ose dire.
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots,
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

Alfred de Musset

Image attachée: Alfred_musset.jpg


Cet article, publié dans , est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Lettre par Aurore Dupin

  1. laiguilledagate dit :

    A peine voilé l’érotisme!!!!!! Bon dimanche.

    J'aime

  2. 123catherine dit :

    Ils étaient coquins ces deux-là ! Bises.

    J'aime

  3. La chaleur te donne des idées ?

    J'aime

  4. beascarlett dit :

    te voila poète ,pouete poute lol!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

  5. 123catherine dit :

    oui pouettt pouettt camion.

    J'aime

  6. lecracleur dit :

    belle maniere pour s’inviter au plaisir partagé

    J'aime

  7. chantetal dit :

    Qui dira encore qu’on parle cru à notre époque. Il est très explicite ce poème. Après pareille invitation, reste à assurer. Quelle bonne partie de plaisir en perspective…
    Mais on ne saura jamais s’il y a eu conclusion…

    J'aime

  8. chris dit :

    Ah cette Aurore Dupin…
    Bisous!

    J'aime

  9. erminig dit :

    Il fallait oser !
    Un petit coup de chaleur Catherine ? :o))

    J'aime

  10. moafr dit :

    un peu de culture ne nuie pas !! un peu grivoise ma fois en plus entre filles….merci je ne me souvenais plus de ce pouème-pouet-pouet!!
    bisou
    Francine

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s