Ambiance

Petite vie tranquille. Dimanche après-midi tranquille. Petite balade tranquille.

Tranquille ?

Après le repas, j’ai eu envie d’aller marcher. Il avait enfin plu dans la nuit, et depuis ce matin, les averses fines rafraîchissaient l’air.

Il suffit que j’enfile mes chaussures pour que ce soit la fête à la maison. Il y en a deux qui ne me lâchent plus, au cas où j’aurais dans l’idée de partir sans eux. Mon petit sac sur le dos, un peu de rouge à lèvres, et nous voilà partis… tous les quatre.

.

.

Il tombait ce que Paulette la bretonne appellerait des embruns de terre. Une petite pluie si fine qu’on l’aurait crue sortie d’un brumisateur.

Nous étions à peine au portail de la résidence que j’avais les jambes sciées et le souffle court. Mais quelle mouche a piqué Jacques pour qu’il marche si vite ? J’ai déjà eu le tour lundi dernier, il ne va pas recommencer non ? S’il croit que c’est rigolo de ne pas pouvoir suivre.

On ralentit donc la cadence, pour mon bonheur et celui de Monsieur Shanghai. Ce qui me permet de regarder tout ce qui m’entoure.

C’est ainsi que je découvre des fruits sur le pommier du Japon. Finalement, cet arbre ne porte pas son nom par hasard !

.

.

Il n'y avait pas personne dans les rues, mais nous ne pourrons pas dire que nous n'avons pas vu un chat.

.

Arrivés à la montée de l’église, il se met à tomber des gouttes. Jacques : « Il pleut ».  Moi j’apprécie, parce que je trouve que ça rafraîchit. A plusieurs reprises, le temps de la montée, Jacques me fait remarquer : « Il pleut ». Jusqu’à m’énerver pour que je lui dise, peut-être un peu sèchement, de me rendre les laisses des chiens et que je continuais toute seule.

Contrariée, je suis arrivée asphyxiée à l’église. Pas moyen de reprendre mon souffle et mes esprits. Et la faute à qui donc ? J’ai dit à Jacques que c’est fini, que je n’irai plus me promener avec lui, parce qu’il démarre à fond de ballon et qu’après je suis cuite pendant toute la promenade.

.

Vue de l'église Saint-Pierre sur Seyssinet-Pariset et Seyssins.

.

J’aurais peut-être mieux fait de me taire ! Ce sont de toutes petites phrases qui créent les plus belles embrouilles.

.

Les Tourelles. Par temps clair, le massif de la Chartreuse se découpe en arrière plan.

Seyssinet-Village : la petite porte vers nulle part enfouie dans les rosiers, les roses trémières et les herbes sauvages.

.

A partir de ce moment, Jacques ne m’a plus rien dit de toute la promenade sauf : « Je sais pas » quand je lui demandais s’il connaissait tel arbre ou telle fleur ; « J’ai pas envie » quand je voulais savoir s’il voulait prendre des photos » ; « Non » le reste du temps.

Bonjour l’ambiance !

Mais une fois que j’ai été retapée, sa mauvaise humeur n’a pas eu raison de MA bonne humeur, et j’ai profité de tout : les fleurs, les arbres, les fruits, les chiens…

Nous sommes redescendus par le Parc.

.

Sur le mur le long du parc, les vignes offrent des grappes à la fois pourries et pas encore mures.

Allez les titis, le sourire rituel à maman !

Si vous voulez, vous vous fichez de moi !

"Monsieur, vous allez à la pêche ?" "Non, je vais cueillir des mûres". Le parc est envahi de ronces.

.

Ensuite,  nous avons prolongé la promenade par le chemin des Saulnes duquel nous avons, par beau temps, une vue imprenable sur tous les massifs montagneux qui nous entourent. Aujourd’hui, c’est du gris, du gris et du gris. Et le silence !

.

Derrière Percevalière... Belledonne et le Taillefer dans les nuages.

.

Quel bonheur d’éplucher la monnaie du pape pour voir les membranes sales laisser place à de beaux écus argentés !

.

.

En redescendant, un peu déshydratée,  j’aurais volontiers croqué une figue…

.

ou alors cette belle pomme !

.

Une fleur qui a dû être lâchée par une cigogne.

.

Seulement une petite centaine de mètres sépare ces deux arbres à gousses.

???

???

.

Après une heure et demie de marche, nous étions de retour à la maison. Il avait tellement plu que nos cheveux n’étaient même pas mouillés. Mais le peu d’eau qui était tombé avait rendu les fleurs éclatantes !

.

.

.

En toute fin d’après-midi, le temps s’est remis au beau… au propre comme au figuré.

Je sais ce qu’il s’est passé cet après midi :

.

 il pleuvait dans la tête de Jacques…

parce que demain matin,

il reprend le travail.

Cet article, publié dans , est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Ambiance

  1. mp1805 dit :

    Le mien aussi, à la fin des vacances et même le dimanche après-midi, il n’est pas toujours très sympa ! Il faut être patiente ! Merci pour les photos, toujours splendides. Bisous.

    J'aime

  2. chantetal dit :

    Malgré les petites turbulences ta promenade nous a encore ramené de jolis clichés.
    Qu’ils sont jolis ces arbres à gousses, suis curieuse de connaître leurs noms.
    Bonne reprise et bon courage à Jacques. Un grand week-end arrive pour compenser.
    Amitiés

    J'aime

  3. chantetal dit :

    Après « enquête » sur la toile, ton second arbre à gousses ne serait-il pas un robinier ou faux-acacia?

    J'aime

    • 123catherine dit :

      J’ai tapé « arbre à gousses » dans google, et je suis aussi tombée sur robinier… mais les photos n’étais pas évidentes.
      Celui avec des grosses gousses est dans Percevalière (il y en a plusieurs). L’autre est dans la rue en face.
      Je me demande si Lecracleur va passer dans le coin et nous aider. Il connaît les arbres mieux que moi en tous cas.
      Bises et bonne nuit.

      J'aime

  4. noellebrode dit :

    Tout pareil chez nous sauf que je suis partie seule avec les enfants pour ramasser les mures…
    Bises

    J'aime

  5. moniques37 dit :

    Le premier arbre à gousses est un catalpa, et le 2ème semble bien de la famille des accacias.
    Pauvre Jacques, je lui souhaite tout le courage nécessaire pour sa reprise, et je compatis!
    Merci pour cette belle promenade….au sec pour nous!!!
    Mais à Tours aussi, il a plu entre quelques éclaircies!
    Grosses bises et bonne semaine à vous.

    J'aime

  6. courage Jacques, mon doudou aussi il avait le spleen du dimanche soir quand il travaillait … alors avec la flotte en plus, ça n’arrange rien !

    J'aime

  7. laiguilledagate dit :

    Ben pas marrant la reprise pour eux……jolies photos et un bien beau chat rencontré!

    J'aime

  8. alexandrine73 dit :

    le premier est un catalpa. J’ai le même dans mon jardin, on enlève les haricots en ce moment ….ils nous embêtent!!!!

    Tous les jacques sont bien les mêmes j’avais l’impression de voir et t’entendre le mien !!!!!!!!!!!!

    J'aime

  9. Catherine il pleutttttttttttttttttttttttttttttttttttttttt
    marrant cette arbre a gousse ou haricot

    J'aime

  10. lecracleur dit :

    GLEDITSIA TRIACVANTHOS « INERMIS »(sans epines)
    FEVIER DU JAPON à premiere vue .
    si tu vois des longues epines sur branches , tronc etc.. c’est fevier d’amérique
    famille des légumineuses

    J'aime

  11. lecracleur dit :

    erreur lire triacanthos

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s