Barbizon, faut pas y aller

Pour nos 32 ans de mariage, j’ai réservé (par l’intermédiaire d’une centrale de réservation) un week-end dans une auberge de charme à Barbizon (Seine-et-Marne), à quelques kilomètres de Fontainebleau.

.

« Situé dans le village des peintres de Barbizon, haut lieu de la saga artistique des maîtres et petits maîtres du XIXe, l’hostellerie de la Dague 3 étoiles, vous accueille dans son cadre chaleureux et reposant, entouré d’un grand parc boisé où le vent joue avec les chênes centenaires. Promenez-vous sur les pas de Rousseau et découvrez la rue même de l’hôtel dans laquelle il a habité et trouvé son inspiration. L’hôtel met à votre disposition des chambres alliant le charme d’antan et le confort moderne. Par beau temps, venez profiter de la splendide terrasse et du jardin de l’hôtel où vous serez accueillis en toute quiétude. »

Après une journée sous une chaleur étouffante, nous arrivons dans Barbizon.

.

Première surprise, alors que je m’attendais à la quiétude annoncée, je me suis demandé si nous arrivions sur le port de Saint-Tropez au mois d’août, ou à Disneyland par jour de grande affluence : UN MONDE ! Les voitures roulaient au pas dans la grande rue où les piétons marchaient n’importe où, tels des poules.

Nous avons pu voir des tableaux décorant la rue,  de jolis hôtels et des boutiques pour touristes, vendant des cartes postales, des reproductions de tableaux sur tous supports… jusqu’au parapluie.

Jean-François Millet - L'Angélus - Un homme et une femme récitent l'angélus, prière qui rappelle la salutation de l'ange à Marie lors de l'Annonciation. Ils ont interrompu leur récolte de pommes de terre et tous les outils, la fourche, le panier, les sacs et la brouette, sont représentés. En 1865, Millet raconte : "L'Angélus est un tableau que j'ai fait en pensant comment, en travaillant autrefois dans les champs, ma grand-mère ne manquait pas, en entendant sonner la cloche, de nous faire arrêter notre besogne pour dire l'angélus pour ces pauvres morts". C'est donc un souvenir d'enfance qui est à l'origine du tableau et non la volonté d'exalter un quelconque sentiment religieux, Millet n'est d'ailleurs pas pratiquant.

.

Enfin, l’Hostellerie de la Dague. Bon, le calme n’était pas au rendez-vous puisqu’un chanteur équipé d’une sono puissante chantait devant l’hostellerie. Dans le jardin se baladait un clown… et il y avait beaucoup de monde. Pour cause, l’hostellerie recevait un mariage et un baptême.

.

Nous avons donné notre voucher de réservation à l’accueil et le visage du jeune homme (charmant) à qui nous l’avons remis s’est littéralement décomposé : cette centrale leur transmet depuis plusieurs mois des réservations sur une adresse mail qui n’existe plus : en clair, notre réservation payée depuis deux mois, n’existait pas pour eux !

La galère ! Nous avions chaud, nous étions crevés et nous avions soif. Les chiens aussi. La seule solution proposée par la centrale de réservation était de re-créditer notre compte bancaire, alors que je personnel de l’hostellerie faisait des pieds et des mains pour nous reloger.

Pour moi, le charme était rompu. Je n’avais plus qu’une envie  : partir le plus vite possible, de préférence avec mes sous (ce qui était impossible car l’hostellerie n’avait encore rien perçu de la centrale de réservation).

Dans un premier temps, on nous a proposé un « Novotel » à Fontainebleau. Si c’est pour aller au Novotel, pas besoin d’aller si loin. Puis « La Clé d’Or », un hôtel aux prestations inférieures pour un prix plus élevé !

Après plus d’une heure de palabres stériles au milieu d’un brouhaha d’enfer, nous avons pris nos cliques et nos claques… et le chemin du retour.

Sur le moment en colère, nous avons vite pris le parti d’en rire en voiture. De toutes façons, cet endroit n’était pas pour nous. Nous n’aurions pas pu nous promener dans les rues tranquillement vu le monde. Puis il aurait fallu prendre quatre repas dans des restaurants au dessus de nos moyens. Bref…

Barbizon, faut pas y aller,

Non, faut pas !

.

Nous sommes rentrés tranquillement. Vers Auxerre, le temps a commencé à changer et à Tonnerre c’était l’orage. Nos premières vraies gouttes de pluie depuis le début de nos vacances.

Ici, il pleut. Et si ça se trouve, il pleut aussi à Barbizon, et nous n’aurions rien pu faire.

Alors oui, vraiment,

Barbizon, faut pas y aller,

Non, faut pas !

Cet article, publié dans , est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

16 commentaires pour Barbizon, faut pas y aller

  1. chris dit :

    Quelle (més)aventure! Après le séjour peinard à la campagne, le choc! Pluie à Tonnerre, normal!
    Bisous et bon retour vers la vie normal, loin des boites à touristes…

    J'aime

  2. lecracleur dit :

    hahahahjahahahahah pauvres touristes du 38 perdus à barbizon là ou ne sont pas les bisons

    Aimé par 1 personne

  3. dom14 dit :

    Désolée pour ce week end raté mais dont vous vous souviendrez longtemps…….Je vous souhaite un joyeux anniversaire de mariage .Bonne journée à tous (malgré la pluie).Bisous à vous deux et caresses aux deux fripouilles .

    J'aime

  4. liloo 83 dit :

    coucou – vous avez résisté au chiffre 32….et pris le parti d’en rire – bravo…..
    bisous

    J'aime

  5. tarantelle dit :

    Oh zut de zut pour cette mauvaise journée !!

    Re zut de zut car si j’avais su, je t’aurais accueillie dans ma charmante campagne …. vous n’êtes pas passés loin de moi et en plus ici grand jardin pour accueillir gentils toutous mignons comme tout et maîtres en quette de calme et de tranquilité ….. à ta prochaine escapade (bon pas à barbizon hein !!! ) fait moi un coucou, une halte nous serions ravis de vous accueillir.

    A Tonnerre la pluie ça va … c’est lorsque le vrai tonnerre arrive que ça fait mal et parfois très mal !!! ;).

    Le retour a dû être super fatiguant !

    Bon dimanche
    Bisous Bisous

    J'aime

  6. Pointereau dit :

    Vraiment pas de chance !!! Vous auriez dû revenir par chez nous, une chambre fraîche au sous sol pour vous reposez et des discutions à n’en plus finir… Bisous et à bientôt peut-être !

    J'aime

  7. Noëlle dit :

    Tu étais mieux en Touraine!
    Bises

    J'aime

  8. Paulette dit :

    Zut alors ! C’est bien dommage mais je vois que vous prenez ça avec philosophie et c’est très bien.
    C’est la petite fausse note de ces vacances mais comme c’eût été une note salée, pas de regrets.

    J'aime

  9. Michèle de Limoges dit :

    T’es de retour dans la vraie vie, c’est l’essentiel… j’ai du manquer quelques épisodes, je m’inquiétais.
    Pourtant Barbizon ! j’y serais allée les yeux fermés, eh oui études obligent.

    J'aime

  10. moa dit :

    zut flûte, Tonnerre c’était juste à coté de là où j’étais! ma mère est à coté d’Avallon nous y étions pour l’ascension et c’est un moulin de 6 chambres, y avais de la place et une bonne table!!
    bisou
    Francine

    J'aime

  11. thalia dit :

    Oh ! Pas de chance ni pour les tourtereaux ni les toutous.
    Je suis vraiment désolée pour vous.

    J'aime

  12. MissParker dit :

    Zut alors !!!
    je le note Barbizon, faut pas y aller 😕

    BISOUS Catherine, bonne soirée

    J'aime

  13. alexandrine dit :

    Pourtant c’est si joli Barbizon !!!
    Allez y !!!!

    C’était un de mes lieux préférés de promenade lorsque nous étions à Bois le Roi. Mais bon jamais essayé le WE….

    J'aime

  14. ben voila tu viens en seine et marne quand je suis pas la!!!!!!!!!!!!!!!!
    tu aurais du reservé directement avec l hotel

    J'aime

  15. Ping : Rentrés ! | 1, 2, 3 … Catherine !

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s