Un instant d’éternité

Petite promenade dominicale. On ne sort pas la voiture… on marche, tranquillement le long du plan d’eau.

.

Peu de monde pour un dimanche matin. Quelques carpistes, souvent accompagnés de leur chien.

Et une naïade inattendue :

.

Nous avons longé le lac sur quasiment toute sa longueur et avons bifurqué vers Chemillé-sur-Indrois, petit village… tout petit village qui compterait 215 habitants.

Je suis attirée par l’église médiévale Saint-Vincent au bout de la rue.

.

Je flâne, je prends mon temps. Je ne sais pas ce qui m’attend.

.

Je tire la petite porte grise en haut des escaliers. A tous les coups, il y a un cimetière derrière ce mur.

.

Mais là j’ai reçu comme un coup au coeur. J’ai laissé mes chiens à leur maître le temps d’aller visiter ce lieu hors du temps.

.

J’ai d’abord cru que c’était un cimetière de bonnes soeurs, car je ne déchiffrais que des noms de femmes sur les plaques usées.

.

Puis des tombes d’hommes morts pendant la première guerre mondiale.

.

Des croix ornées de vierges et d’anges, dentelles de ferraille rouillée et cassée.

La tombe d'un bébé qui serait aujourd'hui quasi-centenaire.

.

Emue, et même un peu retournée, je me dirige vers la sortie.

.

En sortant, je reste quelques instants sur les escaliers, saisie par ce que je viens de voir.

Après une visite de l’église, nous reprenons notre chemin après avoir poussé jusqu’au pont sur l’Indrois.

.

Le lac semble toujours le même…

.

mais quelque chose en moi a changé

après cette promenade insolite.

Cet article, publié dans , est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Un instant d’éternité

  1. SainteChérie dit :

    Bonjour Catherine – Il est vraiment spécial ce cimetière….. ahhhhhhhh si les vieilles pierres pouvaient parler, j’adorerais les entendre ! Merci pour les jolies photos, c’est un réel bonheur de partager tes promenades. Bisous Xx

    J'aime

  2. dom14 dit :

    Comme je comprends ton sentiment après cette découverte.J’ai eu pleins de frissons en voyant ces photos.Des photos qui apportent de l’eau à mon moulin.J’ai choisi la crémation(le plus tard possible……).Vous êtes vraiment dans un coin superbe.Merci pour cette ballade ,bonne nuit et bisous

    J'aime

  3. Noëlle dit :

    Quel bel article!

    J'aime

  4. M-Anne dit :

    Tiens, je pensais qu’il n’y avait qu’en Normandie, que les cimetières étaient accolés aux églises, je n’avais jamais vu ça avant, mais tes photos montrent le contraire.
    Effectivement, il règne là une atmosphère particulière, et j’avoue moi aussi, bien aimer les cimetières dans les petits villages.

    J'aime

  5. chris dit :

    merci pour cette belle visite; les vieux cimetières toujours très émouvants…
    Bises et bon séjour; à ta prochaine découverte!

    J'aime

  6. danybrod dit :

    Bouleversant en effet
    Comme toi, je suis sensible et attirée par les vestiges d’un passé pas si lointain …
    Merci pour toutes ces belles photos Catherine et profite bien de tous ces instants magiques !
    Gros bisous et à bientôt

    J'aime

  7. moa dit :

    Salut ma belle! Drole de balade pour une drole de paroissienne… au delà des symboles j’aime les vieux cimetières pour le travail des artisants: ferroniers et tailleurs de pierre…
    Bonne vacances et gros bisou
    Francine

    J'aime

  8. pascale dit :

    quelle désolation ce cimetière!!! je comprend que tu ai ete bouleversee!
    j’en connais un tout petit en charente maritime egalement accolé à une superbe eglise du XII eme siecle il me semble: il est magnifique rempli de rose tremières!! je ne peux m’enpecher d’y retourner à chaque passage dans le coin!!
    merci pour tes merveilleuses photos
    bisousssss
    pascale

    J'aime

  9. alegria dit :

    Une jolie promenade hors du temps, mais j’aime beaucoup ces vieux cimetières ou lorsque nous lisons à haute voix les noms des personnes disparues nous les faisons un peu revivre.
    Beaucoup d’émotions Merci.

    J'aime

  10. defois sa fait du bien de ce vider la tête avec de jolie paysage

    J'aime

  11. Lucie dit :

    Comme vous, j’ai toujours aimé ces vieilles tombes dont la seule ornementation est la dentelle du fer ouvragé – Ici l’oeil de la brodeuse est sensible aux arabesques qui découpent le ciel en espace d’éternité – je n’ai jamais ressenti de tristesse dans ces lieux, au contraire la patine des matières et la dynamique des formes en témoignant de la survivance de l’esprit donnent une paix et une confiance incomparables-

    Amitiés,
    Lucie

    J'aime

  12. thalia dit :

    J’ai déjà ressenti cette émotion une fois dans un vieux cimetière apparemment abandonné et livré à l’éternité du seul souvenir.

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s