Marché de Noël des Montagnes

Après une grasse matinée géante, le soleil a décidé de se lever sur le coup des seize heures…

C’est l’heure que j’attendais pour aller voir les illuminations de fête à Grenoble. Plus de neige, mais un froid de canard. Et les promeneurs étaient au rendez-vous.

« A Grenoble, au bout de chaque rue se dresse une montagne »

Stendhal

Pour sa 16e année, le marché de Noël de Grenoble est devenu le Marché de Noël des Montagnes.

Véronique et Cyrille nous accompagnaient. Frédéric est toujours sur Nancy… pour encore quelques jours seulement.

Oui, j’en ai pris plein les yeux. Oui, je me suis extasiée sur tout et n’importe quoi. Oui, j’ai marché le nez en l’air au risque de me casser la figure à plusieurs reprises. Oui, Véronique a imaginé m’acheter un bonnet de Père Noël avec des ampoules clignotantes pour me retrouver au milieu de la foule. Oui, j’ai craqué et mangé des churos bien gras et bien sucrés …

Oui, j’ai passé un merveilleux moment !

Combien pour ce chien dans la vitrine ?

Noël russe chez Etam

Nous arrivons au centre de Grenoble pour voir les premières lumières s’allumer.

Rue de Bonne

Chevignon - rue de Bonne

Rue Saint-Jacques

Le ciel de la Place Grenette

L'immeuble au dessus de Burton of London, à l'angle de la place Grenette et la rue de la République

Les petits chalets du marché de Noël - place Grenette

Les petits chalets du marché de Noël sous le ciel lumineux de la place Grenette

Le Privilège - place Grenette

Le grand carrousel de la place Grenette

C&A, dans le marché des Trois Dauphins, toujours place Grenette

Le tram' devant le centre commercial des Trois Dauphins

Rue de Sault

Petit clin d'oeil à Frédéric

Le Palais de la Bière - Place Victor Hugo

L'entrée du marché de la place Victor-Hugo

L'affiche

Ici ça sent la cannelle, et là les diots. Plus loin les frites et les épices. Ailleurs le thé et le savon. Un peu partout les marrons et la barbe à papa. Mon nez ne sait plus où donner de la tête !

Place Victor Hugo

Place Victor Hugo

Le mur d’escalade au centre la place Victor Hugo, sponsorisé par Rossignol

"L'arbre évolutif", création de la plasticienne Isabelle Valfort. Chacun peut apporter sa contribution à l'ouvrage en réalisant sur place des décorations à base d'objets naturels ou de récupération.

Voir le site d’Isabelle Valfort.

Hector Berlioz, notre gloire locale drapée dans le romantisme quels que soient le temps et l’ambiance. Ici, on le voit méditatif au son de l’accordéon !

La statue de Berlioz qui se trouve actuellement Place Victor Hugo est érigée en 1953. Elle est l’œuvre du sculpteur Claude Grange (ou Grangé), né à Vienne le 23 septembre 1883 et mort à Paris le 22 septembre 1971. La statue avait déjà été présentée, en plâtre, au Salon de 1933, tenu au Grand Palais à Paris ; cet exemplaire est maintenant au Musée Hector Berlioz à La Côte-Saint-André. La statue en bronze est érigée vers la fin novembre 1953, en présence de nombreuses personnalités telles que le Ministre de l’Éducation André Marie et l’ambassadeur du Danemark, et l’Harmonie municipale de Grenoble exécute la Marche hongroise. Le 30 novembre 1953 le journal Le Dauphiné Libéré donne un récit de l’inauguration. (source : http://www.hberlioz.com/BerliozAccueil.html)

Très présent dans Grenoble, le dauphin, emblème du Dauphiné dont elle est la capitale.

Vers 1030, un Archevêque de Vienne léguat une partie de ses terres à un seigneur local : Guigues de la maison d'Albon. celui-ci agrandit son domaine, qui, vers 1130, allait devenir le Dauphiné . Une question se pose toutefois : pourquoi un dauphin comme emblème et comme nom... Cette question demeure sans réponse.

Non, non... c'est juste pour les yeux !

La vitrine de Comptoir de Familles - rue Voltaire

Comptoir de Famille - Jacques et Véronique

La rue de Sault, vue du Square Docteur Martin

La beauté du diable. Son image me fascine toujours autant.

BB pour Lancel

Lancel - Square Dr Martin. Je choisis le sac de gauche !

BB pour Lancel

Place de l'Etoile

Notre promenade se termine : doigts engourdis, oreilles qui chauffent, patte qui traîne… je suis heureuse de m’affaler dans la voiture !

Le soleil se lève sur une nouvelle semaine.

La Chaîne de Belledonne

 Le meilleur moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier.

Georges Clémenceau

Le meilleur moment de Noël, c’est les préparatifs. Ici les cadeaux sont déjà achetés, emballés… et cachés.

Dans deux semaines, ce sera fini !

 Catherine

Cet article, publié dans , est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Marché de Noël des Montagnes

  1. moa dit :

    Merci pour cette superbe balade, j’y étais!! C’est féérique cette période, les illuminations, ça réchauffe plus que le temps!
    Bon moi aussi je croyais que mes achats étaient finis, que nenie! ce que j’avais prévu pour mon cher et tendre et bien …il se l’ait acheté! il passe 6 mois sans aller dans une boutique et là non seulement il entre dans un centre commercial mais en plus il ACHETE un truc! on m’en veut tu crois pas??t’as arrété les poupées vaudou, hein??
    aller biz, je me console en me disant que j’avais trouvé une bonne idée de cadeau!
    Francine

    J'aime

  2. Angélique dit :

    Toujours magique, cette période de l’année ! Nous aurions pu nous croiser hier, j’étais en ville avec mon amoureux entre 16h et 17h ! 🙂

    J'aime

    • 123catherine dit :

      Tout comme nous ! Et si ça se trouve, nous nous sommes croisés sans nous voir, il y avait tant de monde (et je regarde plus en l’air qu’en face de moi !)
      Je viens de découvrir ton blog. Je le mets en lien ici, il y a des trucs vraiment sympas. Bisous.

      J'aime

  3. Michèle de Limoges dit :

    Moi qui croyais que Berlioz était un chat… je m’en vais.

    J'aime

    • 123catherine dit :

      Tu as raison Michèle. C’est un personnage du film de Walt Disney « Les Aristochats »

      =-=-=-=-=-=-=

      LES ARISTOCHATS

      « La richissime Madame de Bonne famille décide de léguer sa fortune à ses chats : Duchesse et ses trois petits. Il est stipulé dans son testament qu’après la mort des chats, sa fortune retournera à Edgar. Ce dernier, après avoir pris connaissance du testament, réfléchit sur les moyens d’éliminer les héritiers félins. Droguant Duchesse et ses chatons, il les fait sortir de la maison, avec l’intention de les noyer. Avant qu’il n’ait pu atteindre la rivière, deux chiens se lancent à sa poursuite. Effrayé, Edgar laisse tomber le panier et rentre seul à Paris.Thomas O’Malley, un chat de gouttière qui fait la cour à Duchesse, a ramené les chats à la maison. Dès qu’ils sont en sûreté, Thomas repart, mais le maître d’hôtel s’empare d’eux, les enferme dans une grande malle et appelle des transporteurs. Apeuré, Roquefort court après O’Malley qui lui donne l’ordre d’aller chercher de l’aide auprès de Scat-cat. Le gang des chats de gouttière arrive juste à temps pour aider O’Malley. Ils délivrent Duchesse et ses chatons et précipitent Edgar dans la malle. Les transporteurs arrivent et l’emportent. Heureuse de retrouver Duchesse et ses petits, Madame de Bonne famille invite Thomas O’Malley et ses amis à rester chez elle.»

      • BERLIOZ
      « Petit musicien d’exception, ce chaton gris foncé a une bouille attachante. Son petit nœud rouge lui va comme un gant. Des trois, il est surement le plus timide et le plus trouillard ( effrayé par les grenouilles notamment ). Il est quand même très complice avec Toulouse, son frère et parfois, ces deux crapules en font voir de toute les couleurs a Marie, ou encore a Duchesse. Berlioz est un personnage trés attachant, plein de charme et d’innocence »

      =-=-=-=-=-=-=

      Tu as bien lu « très attachat, plein de charme et d’INNOCENCE » !

      J'aime

  4. Monique 37 dit :

    Merci pour cette superbe balade! Ce marché devait être très agréable…ême au froid!!!
    Gros bisous et belle semaine!

    J'aime

  5. Vinvella dit :

    Merci de partager avec nous ces magnifiques illuminations. Je te suit pour découvrir la ville sous son manteau de lumière. Pour le sac je choisis celui de droite , et puis non après tout je ne vais pas me l’acheter ni toi me l’offrir lol!! alors je choisis le même que toi, c’est vrai qu’il est superbe!
    J’achète des marrons, j’adore ! les sucettes ne me font pas envies mais toutes ces couleurs font une très belle photo. J’ai beau chercher mais je ne vois pas une seule boutique de chocolats!! heureusement car la tentation aurai été très forte hihi!!
    Merci pour cette ballade ,j’en ai pris plein les yeux.

    Belle semaine et de gros bisous
    Marine

    J'aime

  6. comme c’est jolie moi je veux une sucette ouinnnnnnnnnnnnnnnn

    J'aime

  7. Azalée dit :

    c’est vraiment féérique toutes ces lumières, ces décorations j’adoooore
    tu as passé de bons moments alors c’est génial gros bisous Catherine

    J'aime

  8. liloo 83 dit :

    coucou – quelle belle ballade illuminée….merci pour cela…..sans le souci du froid !!!!

    passe de bonnes fêtes et à bientôt
    bisous

    J'aime

  9. MAMIE RO dit :

    Catherine !! magnifique ton article !! merci de nous faire voyager ainsi , bonnes fêtes de fin d’année , plein plein de bonheur et de joies !

    J'aime

Un petit mot ? Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s