Top This, bonnet pour enfant

Tout l’hiver, je les ai regardés ces kits de DMC ! J’achète, j’achète pas ? Et si j’achète, lequel choisir ?

Finalement, à l’occasion d’une promotion chez Cultura, j’ai flanché pour deux que j’ai reçus vendredi.

.

J’ai attaqué. Le bleu, choisi par Clarisse.  C’est très rapide à tricoter avec des aiguilles du 5 1/2. Les explications, écrites en caractères plus petits que les annotations d’un contrat d’assurance, sont données en nombre de rangs . Il m’aura fallu un après-midi, le temps que Clarisse aille se promener avec sa maman, pour le réaliser.

Mlle Adèle est parfaite !

.

Clarisse n’a pas voulu le garder à la maison. J’ai cependant tout de suite vu qu’il est trop court pour elle. Confirmation avec les photos prises le lendemain.

.

Il me reste de la laine ; je le rallongerai quand Véronique me le rapportera. Et je saurai pour le prochain qu’il faut bien prévoir une dizaine de tours supplémentaire pour que ce bonnet corresponde à la tête de Clarisse !

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , | 5 commentaires

SAL ABC de la Brodeuse – partie 1

Comme nous étions nombreuses le 15 février à attendre avec impatience le top départ de ce nouveau SAL chez Jardin Privé !

.

J’avais commandé le kit complet. Pas envie de retourner toutes mes toiles pour trouver la bonne, et mes cotons sont éparpillés dans des corbeilles, des boîtes, des pochettes… dans toutes les pièces.

J’ai acheté le petit cintre Un Oiseau sur la Branche chez Une Mercerie à la Campagne.

Le 15, nous avons pu télécharger la première partie en ligne. Et la course a commencé.

.

Je n’ai pas gagné… mais je suis arrivée au bout, et pas tellement après les premières ! Sur le groupe Facebook dédié, je suis même sur le podium.

 

Quel plaisir de renouer avec le point de croix

avec ce modèle précisément !

.

heartsdivide

.

Hier c’était notre matinée de garde. Clarisse grandit à une vitesse phénoménale. Elle imite beaucoup, et ses mimiques révèlent les nôtres !

Et dire que bientôt il faudra faire attention à ce que nous disons !

.

heartsdivide

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , , , | 4 commentaires

Moi j’tricote dans mon coin

Les lendemains de pleine lune, on se réveille fracassé… et pourtant ce matin, pas de grasse mat’ : nous avons Clarisse de bonne heure.

fotor_148675471955186

.

Aujourd’hui elle a fait connaissance avec Eloïse.

HPIM8399.JPG

Ce bébé en plastique l’a beaucoup intriguée, et elle en a même été jalouse. Quoi ? Son papy lui faisait faire du cheval sur ses genoux. Elle l’a viré manu militari pour récupérer SA place.

.

frise noel

.

fotor_148657353993657

.

Si la semaine a été épouvantable coté météo, ce matin flotte comme un air de printemps. Les vacanciers d’hiver ont beaucoup de chance : du soleil et de la neige en abondance sur les pistes.

hpim8406

hpim8405

.

frise noel

.

Je suis le point de finir une petite tenue pour Clarisse. Il ne me reste qu’à coudre les côtés de la robe et rentrer les fils, et finir les guêtres. Ce gris légèrement chiné ira très bien avec un petit sweat et des collants fuchsia.

hpim8415

.

frise noel

.

Je voudrais présenter mes excuses à tous ceux qui m’ont envoyé des voeux et à qui je n’ai pas répondu. Les cartes étaient prêtes avant Noël pourtant. J’avais pensé les envoyer pour la Saint-Valentin… elles sont encore sur la table du salon, attendant que je les écrive. Allez, il suffirait que je m’y mette. Il suffirait …

.

frise noel

.

A bientôt tout le monde !

C’est encore Home Free qui m’aide à partir. Chanson fleur bleue à souhait. Si vous craquez pour Tim Foust, c’est trop tard : il a épousé la jolie Jenika à la fin de l’année dernière !

15941134_10154826867058080_2364262876879878978_n

#TBT Celebrating the best day of my life with my Home Free family. Facebook Tim Foust.

.

 .

frise noel

.

hpim8395

Catherine

Publié dans | Tagué , , , , | 13 commentaires

George Michael

periode-faith

25 juin 1963  /  25 décembre 2016

 

Publié dans | Laisser un commentaire

Comme un air de fête

Et pourtant, le temps passe, je vis déjà de souvenirs.
Oui, tu sais, le temps passe, je ne sais même plus souffrir
Et ce moment où je te parle est déjà si loin derrière moi
Et moi, je passe avec lui.
C. François (1971 – Et pourtant le temps passe)

.

Clarisse aura un an dans quelques jours. Elle marche depuis le jour de ses onze mois, à notre grande fierté et au détriment d’une relative tranquillité. Toutes mes étagères sont chamboulées : rien ne doit être à portée de ma petite-fille qui a des bras de gibbon !

.

.

La vie a la maison a bien changé aussi depuis que Mika est entré dans notre famille.

.

Shanghai et Elvis essayent de s’adapter à son arrivée. Ce jeune chien est très joueur, et il n’a pas toujours le répondant attendu des deux autres. Elvis n’a jamais vraiment joué, il est trop timide. Quant à Shanghai, il a pris un coup de vieux cet automne, et il faut lui ficher la paix. Il joue, oui mais quand il l’a décidé lui !

Nous avons du mal à ne pas rire et venir au secours du pauvre Elvis quand Mika se pend à sa queue ou mieux… à ses bouboules !

Avant, j’en avais deux qui étaient jaloux l’un de l’autre. Maintenant, ils sont trois !

.

.

Jacques est très occupé. Il est à la fois :

  • nounou, en particulier le samedi matin quand Véronique nous confie Clarisse pendant quelle travaille,
  • factotum pour Véronique qui a souvent besoin de son aide pour des petits dépannages domestiques maintenant qu’elle est séparée du père de Clarisse,
  • et infirmier pour moi qui remonte la pente difficilement. Une marche à la fois… et parfois une dégringolade de plusieurs le même jour. C’est long, c’est compliqué. Je m’accroche. Le mal moral s’accompagne de douleurs physiques. Tout marche ensemble. Tout tombe en panne ensemble.

Je bidouille. J’ai réussi à broder quelques motifs pour des cartes de voeux qui partiront en retard, comme chaque année. J’ai eu du mal à finir un petit gilet pour Clarisse. Le seul loisir qui m’ait tenue est le Diamond Painting, un truc venu tout droit de Chine. Le résultat est controversé. Mais l’attention est maintenue et le temps passe vite quand j’arrive à m’y mettre.

Si je suis là aujourd’hui, c’est pour vous souhaiter de très jolies fêtes de fin d’année, que vous seuls, avec des amis ou en famille. Je sais que pour certains l’année 2016 aura été une annus horribilis, un peu comme chez nous. Alors nous allons tous nous tenir par la pensée pour essayer de la finir sereinement, en espérant très fort que la prochaine sera meilleure.

Venez, partageons les bonbons pleins de douceur !

.

.

Chez nous la maison prend un air de fête. Véronique et Clarisse ont décoré le sapin hier après midi et je commence à préparer mes cartes de voeux.

.

Nous attendons avec impatience l’arrivée de Frédéric et  Claire, les mariés de l’année, qui arriveront demain par la route. Cette année, Cyrille et sa compagne seront dans l’autre famille pour les fêtes. J’espérais que nous serions neuf pour Noël cette année ; nous ne serons que six. Mais…  j’ai comme l’impression que le Père Noël sera généreux avec la petite poupette pour qui ce sera le tout premier Noël !

Ne sont-ils pas adorables les petits rennes cette année ?

.

.

Pour vous quitter, une petite vidéo de ce « A cappella country group » que j’ai découvert sur Facebook et qui depuis un peu plus de deux mois tourne en boucle à la maison et dans mon lecteur MP3. Je les connais tous par leur petit nom, je sais leur date de naissance et je suis avidement leurs actualités. Malheureusement, en 2017, leurs seules dates européennes seront en Angleterre et en Irlande. Ils s’appellent HOME FREE. Je choisis une chanson de circonstance, un chant de Noël.

.

.

.

JOYEUX NOEL A TOUS !

A bientôt.

Ben Shanghai, ne fait pas cette tête :

C’est Noël, c’est la fête !!!

 

Catherine

.

Merci à vous qui m’avez contactée pendant mon absence, vous qui m’avez aidée à venir reposter dans mon blog. Merci de votre amicale et chaleureuse présence ♥♥♥♥♥

 

Publié dans | Tagué , , , , , | 19 commentaires

Couleurs d’automne

Comme la neige dans quelques semaines, ou les photos de vacances en été, les photos d’arbres en automne sont incontournables.

Aujourd’hui, le soleil n’est sorti des brumes matinales qu’au moment d’aller se cacher derrière le Vercors.

.

Cette nuit nous passons à l’horaire d’hiver. Demain, il devrait faire sombre à partir de seize heures trente.

Et on voudrait qu’on garde le moral ?

A bientôt

Catherine

Publié dans | Tagué , , | 2 commentaires

Me revoilà !

Coucou, me revoilou ! 

Il y a une semaine, je faisais moins le malin. Je leur ai fait une peur ! Et franchement, j’ai un peu flippé aussi.

Je les voyais penchés sur moi, inquiets. Je crois qu’elle a eu peur que je meure.  Elle disait des trucs du style : « Il a quand même onze ans et demi » ; « C’est bien long pour qu’il se réveille, c’est pas normal… »

Le lendemain matin, ce n’était plus qu’un mauvais souvenir. Ouais, j’ai onze ans et demi,  mais je ne les fais pas. Tout le monde le dit. Je joue, je suis taquin, je terrorise tous les chiens du quartier. Je suis un caïd.

.

Depuis quelque temps, Elle nous raconte des trucs bizarres à Elvis et à moi.

On va avoir un bébé !

Pas un bébé comme Clarisse. Un bébé comme nous avec des poils et quatre pattes.

Elle nous explique qu’il faudra être gentils, qu’il faudra bien l’accueillir. Elle nous a même fait voir des vidéos où on voit des petites crottes qui couinent. Il y en a une qui s’appelle Mika, et c’est celle là qui va venir chez nous.

Mardi matin, de bon matin, Elle se prépare, se pomponne. D’habitude Elle glande un peu en pyjama, surtout depuis notre dernière promenade où Elle s’est pété le dos.

Là donc, Elle était toute prête quand Véronique et Clarisse sont arrivées. Quelle drôle d’heure. Trop tard pour le petit déjeuner, et trop tôt pour le dîner.

Clarisse est de plus en plus hardie avec nous. Du haut de ses presque dix mois, elle s’accroche à nos poils et nous tire la moustache. Et eux, à chaque fois, ils poussent des cris d’iroquois de peur qu’on la morde.

Clarisse a plein de jouets ici. Des trucs super jolis comme on en aimerait bien.  De belles couleurs, du bruit… c’est tout ce qu’on aime. Chaque fois qu’elle en lance un parterre, je me précipite pour le ramasser. Et malgré mes onze ans et demi, c’est toujours moi qui gagne et qui le choppe le premier. Après, tête à tête avec Elle pour que je le rende. Et ça finit qu’il est obligé d’aller le laver dans la cuisine. La marrade !

.

arabesque_coeur

.

On sonne !

Une voix que je ne connais pas…

C’est Laurie !!!

Des cris de joie. Elle, malgré son dos coincé, arrive à s’asseoir sur une chaise et une jeune fille lui remet un truc comme si c’était un trésor.

.


MIKA
, c’est donc lui. Il est tout petit. Il me ressemble en tout petit !

Je la vois heureuse, ce qui ne me réjouit pas plus que ça ; mais en même temps, Elle fait bien attention à moi. Elle me présente le bébé chien. Il est gentil et mignon.

On le montre à Clarisse. La petite est à la fois intéressée et étonnée. Elle hasarde une caresse… enfin, une claque !

.

Quant à Véronique, elle l’accueille avec beaucoup de tendresse. Ce petit chien va grandir avec Clarisse.

.

Après, ils le posent parterre pour voir notre réaction, nous les quatre pattes. Ils sont tout attendris que je sois si accueillant. Pas un geste de travers. Je suis exemplaire.

Il a même piqué un de mes doudous, et je n’ai rien dit !

.

Par contre Elvis, quelle bille ! Il est brutal. Il est brouillon. Il est excité. Bref, ils sont obligés de le retenir pour éviter qu’il ne lui saute dessus.

Ce petit chien est encore un bébé. Il commence à être fatigué. Elle le prend contre elle et il s’endort quasi instantanément. Elle est aux anges.

Elle le redonne à Laurie. Encore quelques mots et c’est l’heure pour Mika de rentrer chez lui, retrouver sa maman et ses frères et soeurs.

.

Il ne viendra vivre à la maison que le 10 novembre prochain.

Je l’attends déjà !

shanghai

Publié dans | Tagué , , | 11 commentaires

Tout va très bien, Madame la Marquise !

On pourra dire qu’on en a eu des m***** cette année.  Pas que des drames heureusement.  Mais l’accumulation des petits soucis sans répit finit par user.

Mon vieux Shanghai de onze ans et demi n’est pas au top.

fotor_147697530830210

Hier soir j’ai découvert sur son poitrail une plaie qui suintait. En palpant autour, je sentais une masse dure et manifestement sensible.  J’ai dû faire gaffe à mes doigts : un coup de dents est vite parti.

Là,  M.  Shanghai ronfle comme un sonneur,  pas réveillé de l’anesthésie générale.  Le vétérinaire a vidé et nettoyé l’abcès et a  posé une mèche d’une bonne cinquantaine de centimètres à retirer dans quarante-huit heures.

Tout ça accompagné d’un traitement antibiotique d’une huitaine de jours (et d’une facture de plus de cent euros) devrait suffire, je l’espère,  pour que Shanghai retrouve son peps.

.

Allez,  à bientôt !

 

Catherine

 23h00 : des nouvelles

Apparemment, ça va.  Demain,  et pendant huit jours,  le veinard aura ses comprimés dans un petit morceau de fromage.

fotor_147699685155853

.

Mais oui Elvis ! Toi aussi tu auras du fromage !

fotor_14769932147964

Publié dans | Tagué , | 10 commentaires

La tour de Champ

Dimanche 9 octobre

Ça commence comme ça : On va faire un tour cet après-midi ?

(tout en pensant que la promenade de mercredi après-midi laisse encore quelques stigmates dans mes genoux… et tout mon corps !)

Justement, quand je vais à la pêche, il y a une tour que j’aimerais bien voir. Je ne sais pas si elle est accessible, mais j’aimerais savoir ce que c’est.

Adjugé. En douce, je vais avaler un advil préventif. Je préfère encore avoir un peu mal à l’estomac que ne pas pouvoir marcher.

.

.

.

Le lieu de pêche est à une petite vingtaine de kilomètres au sud de Grenoble.

.

La commune : Champ-sur-Drac. L’étang : une grande mare à canards.

En ce dimanche ensoleillé, il y a beaucoup de monde autour de l’étang. Les gens profitent du beau temps, malgré tout bien rafraîchi par le vent du nord.

.

La tour, on la voit de loin, effectivement.

.

Elle se situe dans le cœur du village, tout près de l’église.

Nous avançons, avançons… En traversant le village, nous remarquons de nombreux bassins.

.

Nous passons devant l’église Saint-Blaise…  sans nous arrêter. Le lieu est investi par une bande de loulous aux regards pas très accueillants. Non, non, nous n’irons pas les déranger, nous reviendrons en semaine !

Nous avons continué notre chemin, encore et encore…

.

Puis d’un seul coup, plus de tour.

Elle était derrière nous !

.

Nous l’avons retrouvée.

.

Construit au XII° siècle par la famille ALLEMAN. (puissante famille que l’on trouve dans les Savoie, le Dauphiné, les Hautes Alpes)Bastion catholique, il fut incendié par Lesdiguières et démantelé, à l’exception de la Tour, en 1587 contre 6 000 écus, pendant les guerres de religion. La tour a résisté à l’incendie et sur son éperon rocheux domine le village.

Elle est le symbole de Champ sur Drac dans son écusson.Celui ci évoque le passé (avec la tour) et l’avenir (avec la roue de l’industrie).

Source : Ville de Champ-sur-Drac

.

.

Pour l’instant, je n’ai pas encore marché. Mais attention, la suite va arriver !

.

A bientôt !

Catherine

Publié dans | Tagué , | 7 commentaires

1, 2, 3… Mika

Non, ma vie n’est pas qu’une succession de jolies balades, de paysages de rêve, de fêtes de famille…

.

Comme vous, j’ai des soucis de santé ou familiaux.

Comme vous, je peux être entraînée dans une spirale descendante.

Comme vous, je pleure. Je pleure à en croire qu’un jour je n’aurai plus de larmes. Mais il en vient toujours.

Comme vous, je perds le goût pour tout ce que j’aimais.

Puis un jour, la routourne se remet à tourner dans le bon sens.

Les soucis sont toujours là, mais la façon de les appréhender change. Et si je lâchais prise comme il est conseillé dans les pages psy de tous tous les magazines féminins ? Si je reconnaissais que je ne suis pas toute puissante et que je ne peux rien contre certaines situations ? C’est arrivé, je n’y suis pour rien, il faut accepter.

Petit à petit, les larmes s’espacent, les envies reviennent… est-ce que je serais en train de sortir enfin du trou noir ?

.

2302485fc55ad1e31000b6b1dac75c21

.

J’ai choisi de revenir avec une nouvelle qui me tient à cœur et qui reflète tout à fait l’ambivalence qui fait qui je suis.

Dès que je n’aurai plus Elvis et Shanghai, c’est fini. Je ne prends plus de chien !

.

F.I.N.I. FINI !

F.I.N.I. FINI  ?

Je vous présente Mika, petit mâle shih-tzu à la robe charbonnée. Il est né le 4 septembre dernier et viendra rejoindre notre foyer le 10 novembre prochain.

.

Officiellement, c’est mon chien. Mais je l’ai également voulu pour Clarisse qui grandira avec lui et aura le plaisir de partager ses jeux quand elle viendra chez Papy-Mamie.

N’est-il pas choupinou ?

Comme Laurie qui possède l’heureuse maman de sept chiots habite près de chez nous, nous pourrons le voir grandir et lui rendre visite régulièrement avant qu’il arrive à la maison.

Les bébés le 13 septembre

.

Quand nous sommes repartis, la nuit tombait sur les côtes de Sassenage. Saint-Egrève commençait à s’illuminer.

 

2302485fc55ad1e31000b6b1dac75c21

.

Avant de m’en aller, sans montrer ni broderie, ni tricot puisque je n’ai rien fait ces dernières semaines, je veux remercier du fond du cœur mes amies qui ont été présentes pour moi pendant ces moments difficiles. Sans elles, sans Jacques, sans Clarisse et sans Cyrille, je ne sais pas où je serais aujourd’hui !

Je vous aime.

A bientôt

Catherine

Publié dans | Tagué , | 19 commentaires